Différents types de climatisation sans unité extérieure : quelles caractéristiques ?

La climatisation sans unité extérieure est une solution innovante et écologique pour rafraîchir votre intérieur. Elle se distingue de la climatisation classique par son principe de fonctionnement, qui utilise l'air ambiant comme source d'énergie. Mais il existe plusieurs types de climatisation sans unité extérieure, qui ont chacun leurs caractéristiques propres. Voici un comparatif pour vous aider à y voir plus clair.

La climatisation sans unité extérieure à condensation par air

La climatisation sans unité extérieure à condensation par air est le type le plus courant et le plus simple à installer. Elle se compose d'une seule unité intérieure, qui se fixe au mur ou au plafond, et qui aspire l'air extérieur, le refroidit et le rejette. Vous pouvez trouver plus d'informations sur son installation en vous rendant auprès d’artisans spécialisés.

A lire aussi : Balustrade : indispensable pour assurer la sécurité des enfants

Le principe de fonctionnement de la climatisation sans unité extérieure à condensation par air comprend 4 principales étapes. L'unité intérieure aspire l'air extérieur à travers une grille située sur sa face arrière. 

Par la suite, l'air extérieur passe dans un échangeur thermique, où il cède sa chaleur à un fluide caloporteur, qui circule dans un circuit fermé. Le fluide caloporteur se refroidit en libérant sa chaleur à l'air intérieur, qui est ensuite diffusé dans la pièce à climatiser par un ventilateur. Enfin, l'air extérieur, refroidi, est rejeté à l'extérieur par une autre grille située sur la face avant de l'unité intérieure.

A lire aussi : Quels sont les avantages du choix d’un plateau de table en verre ?

La climatisation sans unité extérieure à condensation par eau

La climatisation sans unité extérieure à condensation par eau est un type plus rare et plus complexe à installer. Elle utilise de l'eau froide, au lieu de l'air, pour condenser le fluide caloporteur.

Ici, l'unité intérieure aspire l'air extérieur à travers une grille située sur sa face arrière. L'air passe alors dans un échangeur thermique, où il cède sa chaleur à un fluide caloporteur, qui circule dans un circuit fermé. 

Le fluide caloporteur se refroidit en libérant sa chaleur à de l'eau froide, qui provient soit du réseau d'eau potable, soit d'un circuit de récupération d'eau de pluie ou de nappe phréatique. 

Pour finir, l'eau froide, réchauffée, est évacuée vers les égouts ou vers un réservoir de stockage, pendant que l'air intérieur, refroidi, est diffusé dans la pièce à climatiser par un ventilateur. L'air extérieur est rejeté à l'extérieur par une autre grille située sur la face avant de l'unité intérieure.

La climatisation sans unité extérieure monobloc

La climatisation sans unité extérieure monobloc est un type plus compact et plus facile à déplacer. Elle se compose d'une seule unité, qui se pose au sol ou sur un meuble, et qui aspire l'air intérieur, le refroidit et le rejette.

Le principe de fonctionnement de la climatisation sans unité extérieure monobloc est le suivant.

  • L'unité aspire l'air intérieur à travers une grille située sur sa face avant.
  • L'air intérieur passe dans un échangeur thermique, où il cède sa chaleur à un fluide caloporteur, qui circule dans un circuit fermé.
  • Le fluide caloporteur se refroidit en libérant sa chaleur à un radiateur intégré à l'unité.
  • L'air intérieur, refroidi, est rejeté à l'intérieur par une autre grille située sur la face arrière de l'unité.
  • L'unité doit être reliée à une gaine flexible, qui évacue l'air chaud à l'extérieur par une fenêtre ou une porte.

La climatisation sans unité extérieure est une alternative intéressante à la climatisation classique, car elle est plus écologique et plus simple à installer. Mais il existe plusieurs types de climatisation sans unité extérieure. Renseignez-vous donc et comparez les offres avant de vous décider.

Copyright 2024. Tous Droits Réservés