Piscine naturelle : pourquoi c’est intéressant pour vous d’en avoir une ?

Savez-vous ce qu’est une piscine naturelle ? Cette tendance écologique et croissante, à la fois en France et à l’international, mérite d’être explorée. Découvrez dans cet article les avantages et les inconvénients d’une piscine naturelle ?

Qu’est-ce qu’une piscine naturelle ?

Une piscine naturelle est un plan d’eau qui s’intègre harmonieusement à l’environnement et qui offre aux baigneurs une expérience écologique en utilisant des méthodes naturelles de purification et d’oxygénation par l’intermédiaire de plantes.

Quels sont les avantages et les désavantages d’une piscine naturelle ?

Une piscine naturelle est une façon écologique de se baigner. En effet, elle est alimentée par une source d’eau naturelle, sans aucun produit chimique ajouté, ce qui est bénéfique pour la nature et pour la peau des baigneurs. Son intégration esthétique dans le décor et son entretien peu onéreux et simplifié en font une option intéressante. Bien qu’elle soit plus chère qu’une piscine classique, elle n’exige pas de règles de sécurité et esthétique en hiver. Cependant, il faut prévoir un temps d’attente pour l’installation de l’écosystème avant de pouvoir se baigner, et l’évaporation de l’eau est importante, sans poisson pour éviter les dommages sur les parois. Pour en savoir plus : cet article traite de l’intérêt de la piscine naturelle.

Quel est le mode de fonctionnement d’une piscine naturelle ?

Une piscine naturelle se compose généralement de trois parties : la zone de baignade, un lagunage ou une plantation et une zone régénérative. L’eau s’écoule entre ces différentes zones selon un chemin prédéfini. Le lagunage est un processus d’épuration et de filtration créé par :

  • des micro-organismes,
  • des algues,
  • des espèces végétales aquatiques.

Où installer sa piscine naturelle ?

Il est essentiel de sélectionner un site bénéficiant d’un bon ensoleillement pour favoriser la croissance des végétaux du lagunage. Il faut également veiller à ne pas le placer trop près du soleil afin d’éviter une prolifération indésirable d’algues et de bactéries. Il est conseillé de s’informer auprès de la préfecture ou de la mairie pour savoir si la zone est constructible et si elle est protégée.

Comment entretenir sa piscine naturelle ?

Même si les plantes contribuent à l’entretien de l’eau de la piscine, il est impératif de procéder à un nettoyage hebdomadaire en pleine saison (de mai à octobre) et mensuel en hiver pour prévenir le développement des algues. Par ailleurs, le taillage des plantes de la zone de lagunage est à effectuer chaque année à la fin octobre et un robot pour piscine naturelle peut se révéler très utile.

Comment mettre en place une piscine naturelle ?

L’auto-construction d’une piscine naturelle est possible, mais il est préférable de faire appel à un spécialiste pour la construction du bassin et la planification des différentes zones. Avant de commencer, il est conseillé de comparer plusieurs devis, de vérifier les lois en vigueur et les procédures administratives nécessaires pour réaliser votre projet en toute légalité. Si vous disposez des compétences nécessaires en matière de terrassement, vous pouvez vous-même vous en charger, mais un professionnel des piscines biologiques est plus à même de vous aider à choisir les plantes aquatiques et à maintenir l’écosystème.

Previous post Mezzanine Garde Corps : Un guide complet pour choisir la rampe de sécurité parfaite
Next post Guide complet de la rénovation de maison à Nantes : Conseils et étapes essentielles